Blue Orange s’engage aux côtés d’Ishpingo pour la plantation d’arbres en Amazonie

Ishpingo est une Organisation Non Gouvernementale française et équatorienne créée en 2005, avec laquelle nous collaborons depuis 2017. Son objectif ? La reforestation grâce à de nombreux projets agroforestiers et l’amélioration des conditions sociales, économiques et environnementales des populations natives de l’Amazonie. Cette ONG contribue chaque jour à la préservation de la biodiversité. Découvrez dans cet article les récits de deux bénéficiaires ayant été accompagnés par ces héros protecteurs des écosystèmes qui nous entourent.

REFORESTATION: DES ACTEURS ET DES CONTRIBUTEURS
AU SERVICE DES ARBRES

Plus qu’un simple nombre d’arbres plantés, l’association Ishpingo met tout en œuvre pour obtenir de nouveaux financements réguliers et durables. Derrière ses financements leur permettant de réaliser leurs activités au quotidien, se cachent avant tout des acteurs investis dans la reforestation. Antoine, fondateur de Ishpingo, vous propose de faire connaissance avec Willian, et le couple Mélida – Javier, deux familles bénéficiaires de la reforestation 2019 financée par Blue Orange.

WILLIAN POVEDA, UN AMOUREUX DE L’AMAZONIE
AU SERVICE DE SES 1150 JEUNES ARBRES PLANTÉS

Aux yeux de Willian, l’Amazonie est une entité à la fois sauvage, majestueuse et intrigante.
Garde forestier d’une réserve privée de 2000 hectares pendant plus de 20 ans, on peut dire qu’il connait très bien les particularités de cet écosystème. Une exploitation sélective survenue dans les années 1960 entraîna la disparition de nombreuses espèces d’arbres de bois d’œuvre. Le père de Willian en planta alors quelques-uns dans ses plantations de banane, et fut aidé à l’époque par une ONG pour implanter quelques parcelles supplémentaires expérimentales. Aujourd’hui ces arbres sont grands et peuvent servir à construire une maison, à se fabriquer des meubles ou encore à pallier une urgence financière médicale ou éducative.
C’était alors les prémices de l’agroforesterie, les ressources en bois étaient encore assez abondantes, on ne parlait pas encore d’urgence climatique.

Propriétaire d’un petit négoce en ville, Willian rêve depuis des années de reboiser un hectare et demi des terres agricoles dont il a hérité.
Pensant au départ que la nature ferait son travail d’elle-même, il comprit finalement que ce procédé ne permettrait pas de rétablir la forêt dans son état primaire. En effet, seules les espèces pionnières naissaient. Il se lança malgré tout dans la plantation, tout en sachant qu’il aurait besoin d’aide pour disposer de graines variées. Ce fut le démarrage d’une belle collaboration entre Ishpingo et Willian.

Il fallut 5 ans à Willian, et une multitude de coups de machettes bien maîtrisés, pour préparer son terrain alors en jachère. Le temps pour Ishpingo de partir en quête de contributeurs pour l’aider à mener à bien son projet, jusqu’à trouver Blue Orange.
Ce travail collaboratif permit la plantation de 1150 jeunes arbres de 13 espèces différentes, chacune d’entre-elles en danger d’extinction et difficilement  trouvable dans la région.
Il aura ensuite fallu trois semaines à Willian pour achever le désherbage et le balisage de son terrain avec l’aide des membres de sa famille. S’ensuivirent trois jours de travaux collectifs (mingas) accompagnés par l’équipe Ishpingo pour réaliser la plantation des arbres.  Le résultat sera spectaculaire d’ici quelques années ! D’ici là, Willian veille chaque jour sur sa plantation forestière.

Je suis très heureux d’avoir réalisé cette plantation qui, je l’espère, va contribuer un peu à la conservation des espèces natives de bois d’œuvre. Et puis dans quelques années il sera possible de commercialiser le bois. Je ne pense pas que ce sera moi qui exploiterai les arbres mais quelqu’un de ma famille en aura probablement la nécessité. Je remercie toute l’équipe d’Ishpingo pour son soutien et souhaite qu’ils puissent continuer à planter des milliers d’arbres.

Willian Poveda

MELIDA ET JAVIER : UNE CACAOTIERE RICHE DE 1400 JEUNES ARBRES

Mélida et Javier forment un couple d’agriculteurs issu d’une famille avec laquelle Ishpingo collabore depuis 2006. Mélida à la fois courageuse et discrète, et Javier son époux au charisme naturel, assurent un travail colossal au quotidien dans la ferme familiale. L’origine première de leur motivation fut de reprendre les rênes des premières parcelles agroforestières réalisées par Carlos, le père de Javier, déjà accompagné à l’époque des équipes Ishpingo.

Une première pépinière communautaire de 200 arbres de bois d’œuvre fut réalisée en 2011, avec l’aide d’Ishpingo et des locaux de leur village de Shiwa Yaku. La création d’un verger initialement prévu sur un quart d’hectare fut stoppée l’année suivante par manque de surface cultivable sur leur ferme. Javier et Mélida s’étaient vu confisquer la répartition de leurs terres ancestrales 50 ans plus tôt, à l’époque où les droits indigènes étaient régulièrement bafoués par des notables corrompus. Leurs terres étaient riches en or, ce qui entraîna l’arrivée d’hommes armés s’autoproclamant propriétaires de plus de 300 hectares de terres. La résistance fut très faible, les populations indigènes préférèrent se déplacer loin de cette fièvre de l’or et des ambitieux colonisateurs. Il leur fallut attendre l’aide d’une ONG survenue dans les années 2000, pour entreprendre une action en justice afin de récupérer leurs terres. Après plusieurs années de combats, 15 hectares furent récupérés et répartis à chaque homme du village ayant plus de 18 ans.

Installé en famille sur leurs terres ancestrales depuis maintenant 2014, Javier est devenu l’un des plus importants agriculteurs avec qui l’association Ishpingo travaille. La vente de fruits, de feuilles et de bananes leur assure un revenu complémentaire régulier pour mener à bien leur projet ; transformer leur ferme en une grande forêt qu’ils légueront à leurs 5 enfants.

Pour que leur rêve puisse se réaliser, ils doivent fournir beaucoup de travail tout au long de l’année, sans que cela soit une source pérenne de rémunération pour les besoins du foyer. Ils entreprirent donc grâce à l’accompagnement d’Ishpingo, la réalisation une ferme associant cacao et bois d’œuvre. Cette décision leur permet désormais d’exploiter leur belle cacaotière de plus de deux hectares tout en s’assurant un revenu régulier, malgré la condition naturelle ombragée de leur terrain. Un sol parfait pour accueillir les 1400 jeunes arbres issus de la coopération menée entre Mélida, Javier, Ishpingo et Blue Orange !

Javier est aujourd’hui un Homme heureux parmi ses Arbres !

% commentaires (1)

[…] d’ailleurs chez Blue Orange, on veille à y contribuer chaque année depuis 2017 grâce à notre partenariat avec l’ONG […]

Les commentaires sont fermés.